Ma chérie, occupe-toi de ma queue et je ne dirai rien à ta mère.

Quand une jeune femme n’est pas correcte avec son beau-père, elle n’a pas trente-six façons de se faire pardonner. A moins de s’occuper d’une queue bien dure !

Une lycéenne comme beaucoup de jeunes filles de son âge découvre les plaisirs solitaires. Au bahut, entre filles, elle parle de ses branlettes en solitaire le soir dans sa chambre. A cet âge, tout le monde le sait, se masturber est naturel et sert à connaître son corps.

La petite lycéenne a pris goût à frotter sa chatte et son clito avec les mains. Dès qu’il n’y a personne chez elle le soir, elle se branle. Mais elle en a un peu marre de ses doigts. Elle a alors demandé des conseils à ses copines du lycée. Les petites vicieuses lui ont conseillé de se branler avec un vibromasseur. Le problème, c’est qu’elle ne peut pas en acheter un à cause de sa timidité.

C’est par hasard qu’elle en a trouvé un dans la chambre de sa mère dans le tiroir de la commode ! Un soir, la jolie petite brune aux grosses cuisses est allongée sur son lit. Les jambes écartées, elle se branle le clito avec le vibro de sa mère.

La salope prend son pied, mouille, gémit et elle a l’air d’être en sacré manque de bite. Mais à quelques pas, dans une autre chambre, un mec se branle lui aussi en matant un magazine porno. Malheureusement pour lui, il ne peut pas continuer sa branlette car des bruits le dérangent. Intrigué, il décide de savoir d’où ça vient et se lève afin de voir ce qui se passe.

Le mec trouve alors sa belle-fille en train de se masturber, ce qui n’a pas l’air de lui faire plaisir. Il faut se mettre à sa place, le type a eu une dure journée de taf et ce qu’il voit est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Elle, qui le croyait en train de faire des heures sup, ne pensait pas le voir dans sa chambre.

C’est alors qu’elle commence à se faire engueuler par son beau-père qui la menace de tout raconter à sa mère. La vilaine a fait une grosse connerie. Et pour ça, elle va devoir se faire pardonner auprès de son beau-père. Elle le sera, à condition seulement qu’elle devienne une gentille fille selon la manière qu’a imaginé beau-papa.