Le fantasme de la belle-mère réalisé

Depuis des années j’ai toujours eu un fantasme « faire l’amour avec ma belle-mère, la mère de ma femme ».
Mais, je n’ai jamais osé lui avouer, par peur qu’elle le prenne mal, surtout qu’elle était assez distante.

Des fois, je voyais ses sous-vêtements dans la salle de bain et j’étais très excité, je prenais ses sous-vêtements et je me masturbais dessus.
belle-maman1
Il y a quelques années, mon beau-père est parti en Italie pour voir un match de foot et il a eu un accident d’auto et a dû être hospitalisé là-bas.
Ma belle-mère ne savait pas conduire et m’a demandé si j’étais d’accord de prendre quelques jours de congé pour la conduire voir son mari à l’hôpital en Italie.
J’ai répondu que j’étais d’accord de la conduire.

Nous sommes partis un samedi matin et au bout de huit-cent kilomètres – environ la moitié du chemin – elle me dit que pour ne pas prendre de risques, il valait mieux nous arrêter dans un hôtel pour passer la soirée et la nuit. J’ai dit ok, nous étions en Suisse et je m’arrêtai dans plusieurs hôtels.
Le prix était assez élevé et puis, je trouvai un hôtel avec un prix raisonnable. Ma belle-mère était restée dans l’auto pendant que je demandais les renseignements.
Je demandai une chambre et l’employé me demanda : « avec des lits jumeaux ou matrimoniaux ? ». Je répondis : « un lit matrimonial ! ».

Ensuite je descendis et je dis à ma belle-mère : « il n’y a plus qu’une chambre, le prix est raisonnable mais il y a un petit problème, il y a un lit matrimonial ! Mais j’ai quand même accepté car j’en ai marre de chercher et si ça vous ennuie, je dormirai à terre ! ».
Elle ne répondit rien, je sortis les sacs et nous sommes allés vers notre chambre. Elle prit une douche et ensuite, j’en pris une à mon tour.
J’avais du mal à cacher mon excitation. Nous allâmes dans le restaurant de l’hôtel et nous avons commandé le repas ainsi qu’une bouteille de vin.

Je savais qu’elle adorait le vin. Et ensuite je commandai une deuxième bouteille.
Après le repas, ma belle-mère était assez joyeuse et je la ramenai à la chambre, pratiquement ivre. Elle aimait bien boire sa bouteille de vin à la maison.
Je la ramenai donc à la chambre d’hôtel et j’allai dans la salle de bain pour me déshabiller.
Je sortis de la salle de bain nu en disant à ma belle-mère qu’elle avait déjà vu des hommes nus et que j’espérais ne pas la choquer.
belle-maman2
Elle était dans un état joyeux et me dit qu’il n’y avait pas de problème et qu’elle profitait du spectacle. Je me suis donc couché.
Ma belle-mère, après avoir fermé la lumière, est allée dans la salle de bain pour se dévêtir également, je feignais de dormir et je l’ai vue arriver à son tour, les seins nus, elle avait gardé sa petite culote.
Elle était à côté de moi, j’étais nu, mon sexe était en érection et je n’osais pas bouger, à un certain moment, je me suis retourné vers elle et j’ai fait comme si je dormais.
Je me plaquai contre elle, mon sexe était contre ses fesses, juste une petite culotte couleur chair nous séparait, je ne pouvais plus résister et j’ai doucement donné des petits bisous sur son dos.

J’ai continué, en même temps, avec ces petites caresses, mon sexe qui était devenu dur comme du bois était entre ses deux fesses ; ma main caressait ses seins et ma belle-mère ne bougeait pas.
J’ai descendu ma main vers son sexe, j’ai écarté sa culotte pour mettre mes doigts sur son clitoris ; avec l’autre main, j’ai descendu sa culotte, ma belle-mère montrait manifestement des signes de petites jouissances. J’ai introduit mes doigts à l’intérieur de son sexe pendant que mon sexe frottait au milieu de ses deux fesses.

Elle a, à un certain moment, mis sa main en arrière et a attrapé mon sexe et fit des mouvements avant arrière.
J’avais souvent rêvé d’un tel moment et jamais, je n’aurais cru que ça arriverait, surtout des années après.
J’ai commencé à lui prendre ses bouts de seins dans ma bouche et ensuite j’ai descendu vers son sexe.
Je léchais son clito et elle a pris mon sexe en bouche, « j’étais aux anges » !
J’avais souvent eu des maîtresses dans ma vie et des fois, quand il y avait un truc qui ne me plaisait pas trop chez une femme, je pensais à ma belle-mère et mon érection revenait d’un seul coup et là, je faisais l’amour à ma belle-mère.
belle-maman3
Au bout d’un temps, elle commença à gémir et me dit : « STP prends-moi ! ». Je me suis retourné et me suis mis sur mon dos, elle est venue sur moi et j’ai commencé à la pénétrer très doucement et ensuite, plus rapidement et, très vite, elle a commencé à gémir.
Après un certain temps, elle a commencé à me dire : « viens en moi, STP… ! », nous sommes venus ensemble, c’était génial.

Au bout d’une demi-heure, nous sommes repartis pour une bonne partie de la nuit.
Le lendemain matin, au réveil, elle était en pleurs en me disant : « qu’avons nous fait ? J’ai fait du mal à ma fille ! » Je lui ai dit : « mais non belle-maman, elle ne le saura jamais et puis, pour vous dire la vérité, je n’ai pas très souvent des relations sexuelles, elle n’aime pas ça ! ».

Ensuite elle me dit : « nous ne devons jamais recommencer ! ».
J’ai répondu : « vous n’avez pas aimé ? ».
Elle me dit : « ce n’est pas ça, j’ai adoré et pour te dire la vérité, j’ai jamais joui comme ça, tu as un sexe assez gros qui touche toutes mes parois, mon mari a plutôt un sexe assez fin et je le sens presque pas. ».
« J’ai adoré faire l’amour avec toi et si je ne faisais pas du mal à ma fille et aussi à mon mari, je ferais l’amour, même tous les jours, avec toi ! ».

Nous avons repris la route et nous sommes donc allés voir mon beau-père, il était très content de nous voir.
Au retour, nous avons fait la route d’une traite et nous n’avons plus parlé de notre aventure.
Depuis, j’ai remarqué qu’une fois qu’elle a bu son vin, elle me touche facilement au passage quand je suis chez elle mais nous n’avons plus récidivé…, jusqu’à présent… !