Mon fils me satisfait sexuellement

Confession de Nathalie D. mère de Julien D. :
maman-nue35
Il n’est pas facile d’élever un enfant, surtout seule, car mon mari voyage beaucoup. Pour son travail, il doit souvent voyager à l’étranger et parfois, il reste parti un mois. J’ai un fils, Julien, qui a 18 ans. Au début, j’avais beaucoup de difficultés avec lui, mais quand il a grandi, c’est devenu plus facile. Bien sûr, il est encore nécessaire de faire attention à ce qu’il fait, mais dans une moindre mesure qu’il y a quelques années. C’est un enfants doux et assez mignon, j’en suis très fière. Julien est assez mature pour son âge, on peut avoir de grandes conversations avec lui, mais bien sûr, c’est encore un enfant.

Nous nous organisons ensemble parce que nous ne pouvons compter sur leur père qui n’est à la maison que très rarement. Parfois, nous allons dans un parc d’attractions ou nous faisons des balades à vélo, ce qui est toujours amusant. Avec ces activités, au cours des dernières années, nous nous sommes rapprochés. La relation avec mon mari s’étiole de plus en plus. Quand il rentre, nous parlons à peine. Au début, quand il partait, il m’envoyait des messages, mais maintenant, c’est terminé. Je ne serais même pas surprise qu’il rencontre, parfois, une autre femme car quand il est à la maison, nous n’avons presque jamais de relations sexuelles.
maman-nue6
J’ai 52 ans, je ne suis plus toute jeune, mais cela ne signifie pas que je n’aime pas le sexe. Je suis également fière de mon corps. Malgré mon âge, tout est encore bien ferme. J’aime porter des jupes ou des robes, mais aussi des jeans serrés ou une jupe, des chaussures ou des bottes avec des talons hauts. Je suis, je pense encore très attirante avec ma longue chevelure blonde, du rouge à lèvres et mascara. Et puis, je suis toujours très heureuse quand je vois des hommes qui se retournent sur moi dans la rue, signe que je suis toujours à leur goût.

Régulièrement, nous sommes sur le canapé pour regarder la télévision et mon fils est toujours blotti contre moi; c’est merveilleux. Julien m’embrasse souvent ou me caresse avec ses mains ou ses doigts sur mes bras et parfois mes jambes. C’est très apaisant. La seule chose que je remarque parfois, c’est qu’il me regarde parfois avec des yeux assez bizarres. Si jamais je porte un pull ou un chemisier avec un grand décolleté, ses yeux restent scotchés sur le devant de mon buste. Bon, je pense que c’est assez normal à son âge. Quel garçon n’est pas attiré par les seins et les fesses de leur sœur ou de leur mère.

Depuis quelques jours, il fait mauvais temps ici. La pluie, parfois associée à la tempête, dévaste la région. Je n’aime pas les orages, la foudre et le tonnerre. Quand j’étais petite, j’avais déjà peur de l’orage. À chaque coup de tonnerre, je me réfugiais sous les couvertures. Maintenant, je ne me cache plus, mais j’ai toujours aussi peur. Julien arrive dans la chambre, simplement habillé de son caleçon. Je le regarde :

« Tu ne peux pas dormir ? »

Il hoche la tête. Il veut rester digne et répond :

« Je suis juste venu pour voir comment tu te sentais ! »

Mais je vois bien qu’il n’est pas à l’aise.

« Viens, je vais prendre soin de toi ! »

Sans hésitation, il se glisse sous la couverture près de moi, de l’autre côté. Je sens soudain que Julien s’installe derrière moi, contre moi.
maman-nue19
Je tombe presque endormie quand je sens, soudain, la main de Julien sur mes fesses. Doucement, il la glisse sur mes hanches et mes fesses. C’est doux et un peu bizarre. Mes jambes sont partiellement nues et je porte un string. Il glisse doucement ses doigts sur mes fesses. Je fais semblant de dormir et le laisse agir comme bon lui semble, ne pensant pas qu’il ira plus loin. Soudain son doigt suit le tissu de mon string qui disparaît entre mes fesses. Je ne sais pas quoi faire, mais son doigt est plus proche de mon entrejambe. Que va-t-il faire ? J’ai peur quand il caresse doucement mon entrejambe avec un doigt. Un sentiment étrange tord mon estomac. Je me sens bien, mais je me rends compte que c’est mon fils et que je dois l’arrêter…

Je voudrais faire volteface, mais étrangement, je continue à faire semblant de dormir quand je sens son doigt refaire la même chose. Très doucement, avec une légère pression, il caresse à nouveau mon entrejambe. Ma respiration se bloque dans ma gorge, je me sens légèrement humide en-dessous. C’est difficile pour moi de ne pas gémir et je ne veux surtout pas lui faire découvrir que je suis éveillée. Pourtant, il appuie sur le tissu de mon string qui écarte légèrement mes lèvres vaginales. Je peux à peine croire ce qu’il fait, mais je le laisse faire. Sans pitié, il tire un peu le tissu et je sens ma chatte qui est nue. De suite, il caresse mes lèvres. Je commence à m’exciter. Son doigt entre à l’entrée de mon vagin, puis se recule,; je me sens vraiment bien, je suis déjà très humide. Pourquoi fait-il cela ? Pourquoi se passionne-t-il pour moi ? Est-ce juste pour l’excitation ? En sentant son doigt me pénétrer le ventre, j’ai des frissons étranges qui parcourent mon corps. J’essaie de bouger le moins possible afin qu’il continue de penser que je dors, mais je ne peux réprimer un petit soupir quand il enfonce un doigt profondément dans ma fente chaude. Immédiatement, il arrête parce qu’il est surpris.
maman-nue23
Quelle étrange situation, je me laisse doigter par mon propre fils, dans mon lit. Bien que j’apprécie ce doigt qui glisse en moi, la honte m’envahit l’esprit.
Je ne peux pas le laisser continuer, il suffit que je me retourne et tout s’arrêtera…, mais c’est tellement bon…

Il y a longtemps que je me doigte, seulement maintenant, c’est le doigt de mon fils. Sans vraiment bouger beaucoup, je tourne un peu mon derrière pour qu’il ait un meilleur accès. Je ne sais pas s’il a fait volontairement ou par hasard, soudain il touche mon clitoris qui est déjà extrêmement sensible. Je me mords la lèvre pour ne pas crier de plaisir. Je commence à trembler et haleter. Je sens ma chatte en feu qui coule. Chaque fois que son doigt touche mon clito, tout brille à l’intérieur de moi. Je suis très excitée par ce qui arrive, par l’interdit de la situation. Je suis prête à jouir. Je n’ai pas besoin de beaucoup plus. Il caresse de plus en plus mon bouton sensible et c’est assez pour me donner un orgasme. Je me sens brûlante, il me semble être en feu. Je tremble, j’ai beaucoup de difficultés à me contrôler. Je sens toujours à son doigt glisser sur mon clitoris. Une explosion incroyable dévaste l’intérieur de mon corps. Voilà longtemps que je n’ai plus savouré une telle jouissance.

Lorsque je retrouve mes idées, je remarque que Julien s’est arrêté. Je veux me retourner, lui faire face quand, soudain, je sens quelque chose d’autre qui presse mes fesses. Est-ce sa bite que je sens contre mes fesses ? Que va-t-il faire maintenant ? Je sens que sa verge est déjà dure et épaisse. Il n’a quand même pas l’intention de pousser sa bite en moi ? Oserait-il le faire à sa propre mère ? Je sens son gland sur mon périnée. Je suis excitée, mais j’ai aussi peur. Je sens son gland appuyer sur les lèvres de ma chatte pour trouver le chemin pour me prendre. Mon Dieu, il ne va pas faire ça, je ne peux pas le laisser faire ça…, c’est mon fils… !
maman-nue31
Lentement, je sens sa queue glisser à l’intérieur de mon ventre. Je sens sa queue écarter mes chairs. Maintenant, je veux vraiment être baisée, mais c’est mon fils… Et que pensera mon mari si il sait ce que nous faisons ? Mais avant que je puisse prendre des mesures, je sens sa bite glisser complètement en moi. Mon Dieu, comme je me sens bien ! Qu’est-ce que je fais ? Mon propre fils est collé à moi avec son pénis dans mon vagin. Avec des mouvements lents, il pousse sa bite profondément dans ma grotte brûlante. Et au lieu de l’arrêter, je me pousse doucement vers lui. Je veux le sentir en moi. Avec sa main posée sur ma hanche, il continue à me baiser sur un rythme tranquille.

Je passe ma main sur le côté et saisis ses couilles que je pétris doucement. Il gémit. Il est juste prêt, et sans me prévenir, je sens qu’il jouit et jet après jet, il remplit avec force ma chatte de son sperme chaud. Bien que je m’y attende, je suis surprise qu’il jouisse dans mon corps. Cela fait longtemps je n’ai plus eu une telle charge à l’intérieur de moi. Il donne de vigoureux coups de reins jusqu’à ce que la dernière goutte sorte de sa queue; je sens son sexe battre en moi.

Après, Julien sort sa bite lentement, je me tourne vers lui et souris. Il me regarde un peu apeuré, mais il semble aussi enthousiaste pour ce qu’il a fait pour moi. Je le regarde et il baisse la tête. Je lui donne un baiser sur la bouche. Il est un peu choqué par cette réaction, mais rapidement, il embraye et il m’embrasse aussi. Je pousse ma langue dans sa bouche et nous partageons un long baiser. J’aime beaucoup ça et c’est plus excitant que ce que je croyais. Très vite, je sens sa semence sortir de ma chatte. Mon string est également détrempé.

Je cours dans la douche au milieu de la nuit et je réfléchis à ce qui est arrivé. Est-ce vraiment interdit? Mais pourquoi cela me paraît-il si bon et si familier? Je dois dire que je me sens vraiment à l’aise avec Julien. Suis-je une mauvaise mère ?

Quand je reviens après la douche dans ma chambre; Julien a disparu. J’aurais aimé dormir dans ses bras, mais peut-être qu’il est parti parce qu’il ne savait pas quoi faire ou penser. Peut-être qu’il vaut mieux oublier l’incident qui vient de se passer.