Trio sexe avec mon grand père

Je m’appelle Jennifer, je suis âgée de 19 ans et je suis « fiancée » avec Hugues, un garçon de 24 ans que j’aime bien. On me dit jolie, je suis plutôt de type méditerranéen, des cheveux bruns, ondulés, je suis mince avec un corps ferme. Je fais du sport depuis toute jeune et c’est sûrement pourquoi je suis bien proportionnée avec un beau cul ferme que tout le monde aime.

Je vivais avec mes parents jusqu’à ce que j’aille à la faculté, où je suis des cours de physiothérapie, et loge chez mon grand-père qui a une maison à proximité.
Mon grand-père est robuste avec des beaux cheveux grisonnants et malgré son âge, il paraît encore assez jeune. Il faut dire qu’il essaie de garder la forme comme il peut.
J’ai toujours eu une relation spéciale avec lui, il a toujours été doux et gentil avec moi. Enfant, il me tenait sur ses genoux et, étant sa seule petite-fille, il disait toujours, avec humour, que j’étais sa petite-fille favorite.
teen3
En août, je suis allée dans la nouvelle ville pour m’habituer et pour prendre des repères pour commencer efficacement mes études supérieures et prendre un bon chemin vers ma nouvelle vie.

Un jour où il faisait particulièrement chaud, je ne pouvais supporter mon soutien-gorge. tant la chaleur était écrasante. Je restai à la maison de grand-père avec un simple débardeur blanc et un léger short.
Mon grand-père était au jardin pour chouchouter ses plantes préférées quand, tout à coup, pour jouer, j’ai essayé de jeter de l’eau sur lui, mais maladroite comme je suis, l’eau est tombée sur mon débardeur et en quelques secondes, le tissu est devenu pratiquement transparent et donnait un bel aperçu de mes mamelons sombres qui sont devenus durs avec l’eau froide.

Mon grand-père m’a regardé pendant quelques secondes. J’ai vu qu’il était embarrassé, peut-être découvrait-il que sa petite-fille avait grandi. Je ne me suis pas changée parce je me trouvais bien avec mon haut humide.
Peu après, mon grand-père est venu près de moi en se plaignant de douleurs dorsales.

« Tu vas bientôt commencer des études de physiothérapie, pourquoi tu n’aiderais pas ton grand-père en lui faisant un massage du dos ? »

Prise par surprise et par l’émotion, j’acceptai de l’aider. Il s’est couché sur son lit et j’ai commencé à masser son dos, du cou jusqu’aux fesses. Quand le massage fut terminé, il descendit du lit, visiblement excité. Je fis semblant de n’avoir rien vu et je commençai à mettre de l’ordre dans ma nouvelle chambre car le lendemain, Hugues venait me rendre visite. Alors que je vidais mes caisses, je remarquai, en regardant dans le miroir, que mon grand-père me regardait les fesses. Encore une fois, je fis semblant de n’avoir rien remarqué.
teen2
Dans la soirée, nous nous sommes installés dans sa chambre qui est la pièce la plus fraîche pour regarder la télévision et après un moment, je me suis endormie dans les bras de grand-père. Pendant la nuit, je me suis réveillée, mais je n’ai pas ouvert les yeux parce que je sentais mon grand-père qui me caressait doucement les jambes. J’étais un peu surprise de son comportement, mais je le laissai faire, je trouvais ça agréable et puis, c’était comme une marque d’affection. Voyant que je ne réagissais pas et pensant que je dormais toujours, sa main remonta doucement pour finalement caresser mes fesses. C’était la première fois que mon grand-père se comportait ainsi, j’étais un peu gênée mais ne bougeai toujours pas. Un peu après, je sentis ses mains remonter et s’arrêter sur mes petits seins qu’il massa délicatement. Je ne le voyais pas, mais je sentais son regard sur moi. Ses doigts taquinaient mes tétons et je me rendis compte que ma chatte s’humidifiait suite à ses caresses. Ce comportement de mon grand-père était étrange, mais ça me plaisait; un désir étrange envahit mon corps tout entier et c’est pour cela que je le laissai faire.

Le lendemain, il était prévu que mon copain vienne et l’après-midi, nous profitâmes d’une sortie de mon grand-père pour faire l’amour. Je ne pouvais attendre plus longtemps, suite à ce qui s’était passé la nuit avec mon grand-père. Hugues m’a déshabillée et il a commencé à masser mes petits seins en m’embrassant un peu partout. J’avais hâte de prendre son pénis en bouche pour le sucer. Hugues appréciait que je le suce et dès que je fus nue, je me suis agenouillée devant lui et j’ai pris sa verge en bouche. Je commençai des mouvements lents et continus, ma langue passait de son pénis aux bourses et il adorait ça. Il gémissait continuellement de plaisir. Soudain, Hugues me posa une question bizarre :

« Tu aimerais qu’un autre homme te possède pendant que tu me suces ? »
teen1
Excitée comme jamais, je répondis :

« Oui, pourquoi pas… ? »

Quelques instants après ma réponse, je sentis une main toucher mes fesses et une langue lécher ma chatte. Surprise et étonnée, j’allais me retourner pour regarder qui était derrière moi, mais en pensant à la question d’Hugues, je me dis qu’il avait certainement prévu cela pour moi et je ne bougeai pas. J’aimais ce qui se passait et je continuai à sucer le beau pénis d’Hugues. Au fond de moi-même, je me demandais qui était le complice d’Hughes pour ce trio surprise. Il avait dû y réfléchir avant et tout organiser avec soin pour que cet inconnu sache où, à quel moment et à quel endroit se présenter. Je passai en revue tous les copains d’Hugues pour essayer de découvrir qui il aurait pu inviter. Soudain, une queue massive entra lentement dans mon vagin alors que je continuais ma pipe tout en branlant mon copain. Les coups de boutoir devinrent de plus en plus puissants et de plus en plus profonds. Mais quel était ce mâle doté d’un sexe plus gros que celui de mon copain et qui me labourait le ventre avec acharnement ? Très vite, Hugues jouit dans ma bouche et je déglutis tout. Hugues s’est ensuite installé sous moi et se mit à lécher le haut de ma chatte. Sa langue et le pénis qui me prenait, me rendaient folle de plaisir et ne sachant toujours pas qui me possédait avec cette force incroyable, je m’excitais beaucoup. Très vite, j’eus un orgasme merveilleux alors que je sentais mon vagin se vider et se remplir sans arrêt. Tout à coup, mon vagin se dilata encore plus jusqu’à me faire mal, je savais ce qui allait arriver; mon partenaire inconnu allait jouir en moi. Et j’avais raison, à grands coups de boutoir, l’inconnu se vidait en moi, remplissant mon utérus de son sperme chaud. Quand il eut terminé, que plus rien ne sortait de sa verge, il se retira de mon ventre et je me retournai pour découvrir…, avec grand plaisir, que c’était mon grand-père. Mes yeux tombèrent sur son pénis encore dur et je fus émerveillée par ce que je voyais.

Nous nous sommes levés, lavés et nous avons continué à nous caresser et faire l’amour pendant toute la soirée. Mon vagin était en feu car mes deux hommes m’ont prise à tour de rôle durant tout ce temps.